Calendar icon

20/05/2020

L’excellence en matière d’ultraporosité: Nanosynt

Lors de la planification d’une greffe osseuse, outre les caractéristiques relatives au patient et au défaut à réparer, un certain nombre de détails doivent être pris en compte par le chirurgien dentaire, notamment ceux associés au biomatériau lui-même, tels que la morphologie/la taille des particules, et la porosité et la morphologie de surface, car ces facteurs guideront la façon dont l’hôte interagira avec la greffe juste après l’implantation.

Par conséquent, la POROSITÉ doit être l’une des priorités, car on sait que la cinétique de l’ostéointégration est liée à la façon dont un tissu osseux se développe en trois dimensions entre et dans la macrogéométrie des biomatériaux.

Une erreur courante consiste à croire que la porosité dépend exclusivement de l’origine du biomatériau, alors que d’autres facteurs influencent également cette caractéristique. Ainsi, des matériaux de même composition peuvent présenter des morphologies et des porosités différentes en fonction de leur processus de fabrication.

Grâce aux images de microscopie électronique ci-dessous, nous pouvons comparer la porosité de différents biomatériaux :

1

Notez la surface ultra-poreuse de Nanosynt par rapport aux greffons d’origine bovine. Cette condition permettra une plus grande perméabilité et un meilleur ancrage des cellules, pour une réparation tissulaire plus efficace.

Par rapport à d’autres biomatériaux synthétiques chimiquement identiques (60 % d’hydroxyapatite et 40 % de B-TCP), la structure ultra-poreuse de Nanosynt contraste fortement avec le motif marbré de son concurrent, qui est la référence mondiale. Une plus grande perméabilité favorise non seulement l’opérabilité, mais également la rapidité de la réparation tissulaire.

2

Comme on peut le voir sur ces images, Nanosynt est le seul parmi les biomatériaux les plus connus du marché à présenter une telle porosité.

3

Cette caractéristique unique le rend particulièrement hydrophile et adapté à l’ancrage des cellules. Sa structure interconnectée est parfaitement assimilée par l’organisme lors du processus de remodelage des tissus, permettant une interaction cellulaire unique.

4

Ce potentiel favorable à la croissance osseuse est cliniquement prouvé et a déjà été publié dans une revue internationale réputé :

5

Comme on peut le voir, sa structure interconnectée, sa porosité élevée et sa composition chimique biphasée permettent à Nanosynt de gagner 20 % d’os néoformé supplémentaires sur une période de six mois par rapport à son principal concurrent.

La consolidation des matériaux synthétiques comme substituts osseux est une réalité scientifique. Nanosynt atteint par exemple des températures supérieures à 1000 °C au cours de son processus de production, ce qui élimine les risques de contamination. En outre, son processus industriel respecte les normes de pureté internationales, ce qui garantit un produit final sans risque répondant aux normes de qualité les plus strictes.

Les avantages liés à sa facilité d’utilisation, à la rapidité de manipulation, aux portions fractionnées et à son excellent rapport coût-bénéfice font de Nanosynt la meilleure option lors du choix de votre biomatériau.

Références

  1. Tovar N, Jimbo R, Witek L, et al. The physicochemical characterization and in vivo response of micro/nanoporous bioactive ceramic particulate bone graft materials. Mater Sci Eng C 2014; 43: 472–480.
  2. Lambert F, Bacevic M, Layrolle P, et al. Impact of biomaterial microtopography on bone regeneration: comparison of three hydroxyapatites. Clin Oral Implants Res 2017; 28: e201–e207.
  3. Oliveira LA de. Imagens internas – Nanosynt.
  4. Desterro F de P do, Sader MS, Soares GD de A, et al. Can inorganic bovine bone grafts present distinct properties? Braz Dent J 2014; 25: 282–288.
  5. Perdigão J. Imagens internas – Nanosynt.
  6. Dietze S, Bayerlein T, Proff P, et al. The ultrastructure and processing properties of Straumann Bone Ceramic® and Nanobone®. Folia Morphol (Warsz) 2006; 65: 63–65.
  7. Coutinho V. Avaliação do efeito da radiação laser em cultura de células cultivadas sobre um substrato sintético nanoparticulado: caracterização química, morfológica e análise de sua biocompatibilidade tecidual in vivo. Universidade Cruzeiro do Sul, 2017.
  8. Uzeda MJ, de Brito Resende RF, Sartoretto SC, et al. Randomized clinical trial for the biological evaluation of two nanostructured biphasic calcium phosphate biomaterials as a bone substitute. Clin Implant Dent Relat Res 2017; 19: 802–811.